top of page

Cet élément qui peut faire la différence entre les jeunes entrepreneurs et les plus expérimentés

Meilleures réussites ; meilleurs retours sur investissements ; meilleurs choix de projets, c’est ce que nous pouvons attendre d’un entrepreneur à succès. On pourrait croire que tous leurs projets sont des succès… Mais, vous comme nous, savons que ce n’est pas le cas.

Une différence existante ?

Dans les faits, plus une personne est expérimentée, plus elle aura tendance à connaitre les différentes difficultés qui peuvent se manifester. Tout comme elle aurait plus de facilité à « sentir » la/les opportunité(s) engendrées par une situation.


Par exemple, une PME ayant plus de 10 ans d’expérience, lancera ses projets différemment qu’une jeune pousse. En effet, elle choisira ceux qui présentent un niveau faible de risque, ce qui lui augmentera les probabilités de voir sont projets aboutir. Malgré tout, selon un sondage du cabinet KPMG de 2020, 70% des entreprises ont connu un échec de projets dans les 12 derniers mois. Ce sondage tient en compte tout type d’entreprises. Selon, le Forbes 90% des startups font faillites dans les premières années. Ne vous inquiétez pas, en Suisse le taux de survie est bien plus élevé selon l’OFS (40% après 5 ans).


Les raisons des échecs de projets et de la faillite des nouvelles entreprises sont plus ou moins les mêmes.


Ces éléments à prendre en compte

Pour une Start-up ou un nouveau produit, il est indispensable de tenir en compte plusieurs éléments. Selon plusieurs journaux économiques (notamment le Forbes ou PME Magazine) voici les plus importants :


Le plus important de ses éléments est la clientèle. Cibler un mauvais marché est la cause principale des échecs. Selon un sondage du JDN, en France, c’est 42% des Start-ups qui échouent à cause d’un mauvais marché cible.


Ce type d’échec arrive aux grandes entreprises et aux entrepreneurs dit à succès bien plus souvent que nous le pensons. C’est le cas notamment du Segway qui se voulait un produit grand public, mais qui n’a pas réussi à être vendu comme tel. A l’époque de sa sortie, beaucoup d’investisseurs pensaient que cet objet allait être le remplaçant de la voiture… L’histoire en a voulu autrement. Après un échec commercial, l’entreprise s’est redirigée sur une cible plus spécifique.


Le deuxième élément le plus important est la liquidité. « L’argent c’est le nerf de la guerre » dit le célèbre proverbe. Pourtant, il y a moins de 30% des start-ups qui font faillites à cause d’une mauvaise gestion de leurs finances.


Enfin entre 23% et 35% des jeunes entreprises font faillites à cause d’un mauvais recrutement. La complémentarité entre les collaborateurs est essentielle, aussi bien au niveau des postes que des personnalités. Il faut que chaque personne au sein de l’entreprise ou du projet puisse voir et comprendre les objectifs afin qu’elle se sente concernées. L’équipe ne sert pas juste à alléger le travail.


L’ombre qui se cache derrière

Pourtant à chaque pas, un élément reste dans l’ombre. C’est celui auquel nous ne pensons pas tout de suite. Mais, c’est celui auquel les entreprises bien établies pensent avant le début même d’un projet. C’est l’élément qui va les accompagner jusqu’à la fin. C’est l’élément qui fait la différence entre un junior et un senior dans les entreprises. C’est l’élément dont l’expérience permet de voir. Cet élément c’est le cadre. C’est la législation.


Le droit est souvent ignoré par les start-ups. En effet, selon un sondage, l’aspect juridique est l’une des dernières inquiétudes. Les questions de droit ne sont posées qu’après que le projet soit lancé. Pourtant, le droit est fondamental pour la réussite du projet.


« Pourquoi les multinationales dépensent autant en frais juridiques alors que la plupart d’entre elles n’ont que très peu de procès et que les brevets et les statuts sont déjà bien établies ? »


Avoir conscience des lois peut s’avérer un véritable avantage. Notamment, elles permettent d’éviter des pertes financières énormes causés par des années de procédures. Les liquidités de l’entreprise seront fortement impactées outre à l’effet négatif sur l’image de marque. Une bonne forme juridique pour l’entreprise peut vous faire limiter les risques personnels et financier.


Comme vous pouvez l’imaginer, les grands chefs d’entreprises ont pour meilleures amis leurs avocats. Nous pourrions croire même que les avocats connaissent mieux leurs clients que leurs mères les connaissent. A chaque grand pas de l’entreprise, un conseiller juridique est là pour lui donner les clés pour ne pas être inquiété juridiquement. La raison est simple, un procès coûte bien plus cher qu’avoir un salarié juriste dans l’entreprise.


Dans la vie quotidienne, quand fait-on appel à un avocat ? La réponse est simple quand on en a besoin. C’est-à-dire, quand nous nécessitons d’un document certifié ou qu’une procédure est en cours. Mais à ce moment-là c’est trop tard. Les frais d’avocats seront élevés. La raison est que l’avocat doit faire une mise au point sur la situation, l’analyser, faire des recherches, préparer les documents voire la plaidoirie et faire le suivie durant toute la procédure qui peut s’avérer longue. Sans compter tous les frais de procédures. Le coût financier est grand mais il permet, potentiellement, de ne pas perdre en prestige et même gagner de l’argent.


En ayant un suivi régulier, les coûts sont diminués à terme. En effet, il n’y pas besoin de passer par toutes ces étapes. C’est sans doute pour ça que les grandes entreprises ont toujours des juristes à l’interne.


Bien sûr, en tant que jeunes entreprises vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir un avocat qui vous conseil en tout temps. C’est bien connu, les honoraires sont élevés. Pour votre entreprise, chaque franc dépensé en vaut deux. Mais l’avantage est considérable. Bien connaître les règles permet de gagner du temps et de mieux préparer ses projets.


Et si vous aussi vous bénéficiez de conseils juridiques permanant ?

Cela peut sembler presque impossible à concevoir, mais c’est ce que nous vous offrons. LexStartUps vous propose un service juridique comme ont le droit les Multinationales. Le tout sans avoir à payer une somme immense.


Les grandes entreprises peuvent se préparer aux changements de législation en avance, éviter les erreurs juridiques déjà commises mais peu connues du grand public et faire des plans en respectant la loi. Comment vous pouvez avoir ces privilèges aussi ?


La solution que nous proposons est simple. D’une part, nous vous maintiendrons informés en tout temps des évolutions juridiques dans votre domaine afin que vous puissiez vous préparer aux changements éventuels et les avis des experts du droit. D’autre part, vous pourrez bénéficier d’avis de droit personnels sur vos projets.


Le droit est difficile à comprendre pour la majorité des personnes. De plus, vous n’avez pas le temps de d’essayer de comprendre une loi dans son entièreté, tout en sachant que cette loi se base sur d’autres lois. C’est pourquoi, les informations vous seront données de manière concise et claire.


Nous n’oublions pas qu’en tant que jeune entreprise, chaque centime compte et que faire appel à un professionnel du droit est très onéreux. C’est pourquoi, nous vous offrons un prix fixe et abordable pour la veille juridique et les avis de droit. Sans oublier que vous bénéficierez de réponses à vos questions sans frais supplémentaires !


Laissez-nous vous aider à rendre le monde meilleur. Abonnez-vous au Blog pour bénéficier de conseils, d’explications et de nouvelles gratuites. Prenez l’un de nos abonnements de droit afin de pouvoir bénéficier d’avis de droits personnalisés ou de veille juridique. Chaque franc dépensé dans votre projet sont potentiellement deux de gagnés, autant s’assurer que le projet marche pour le mieux, n’est-ce pas ?

17 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page